Découvrir

L'eau

La Neste 

Elle a donné son nom à la vallée. Venue des hautes vallées d’Aure et du Louron dont elle porte les noms, elle prend définitivement le nom de Neste à la sortie de la vallée d’Aure. Neste veut dire rivière, comme les gaves dans les vallées voisines. Rivière de montagne, elle traverse de nombreux villages avant d’infléchir son cours au pied du Plateau de Lannemezan et s’orienter vers l’Est et la Garonne dans laquelle elle afflue à Montréjeau. 
Elle garde encore les traces des anciennes industries : radelage du marbre et du bois, ancienne usine et centre artisanal de Rebouc, moulins et gravières et alimente le Canal de la Neste. 
Magnifique rivière pour la pêche (parcours No Kill de Lortet (lien vers pêche), c’est aussi un milieu naturel sensible et fragilisé par les activités humaines. 

 

L'Arros

La rivière principale de la vallée des Baronnies qui prend sa source au pied du massif du Bassia à la Gourgue d’Asque (l’Oueil de l’Arros) et dans le ruisseau de l’ariguette. C’est une rivière très préservée dans la partie amont avec une faune et une flore très riche et particulière (desman des pyrénées, loutre, lichens…). La Gourgue d’Asque dans les premiers kilomètres en aval de la source étant le plus emblématique des milieux. Tout autour dans les vallées voisines les ruisseaux de l’Ayguette (à Esparros), l’Avezaquet (à Avezac)…convergent vers cette rivière. 

 

Le canal de la Neste

Le canal de la Neste date de 1863 à l’initiative de Napoléon III, il a pour but d’alimenter artificiellement les cours d’eau du Plateau de Lannemezan vers le Gers et la Gascogne tels la Save, la Louge, le Gers ou la Baïse. D’une longueur de 28,6 km, sa prise d’eau est à Sarrancolin-Beyrède et son débit de 14 m3/s. Elément majeur du système Neste, il est au cœur d’une dynamique de répartition de l’eau. L’eau très abondante en montagne, est stockée dans les retenues de tête et les barrages de haute montagne puis redistribuée vers les plaines et landes de Gascogne via le canal et ses défluents. Cette eau sert à l’agriculture et l’irrigation mais aussi à la consommation d’eau potable du Gers notamment. Sa gestion est assurée par la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne.
Attention : les abords du canal sont interdits à la circulation pédestre, équestre, cycliste et motorisée.