Actualités

< Retour à la liste

Henri DUSSERE, diplômé des Thermes de Capvern les Bains

Zoom sur le parcours de M. Henri DUSSERE, ancien responsable informatique de la raffinerie de Martigues, qui a fêté cette année ses 50 ans de cure aux Thermes de Capvern-les-Bains.

Depuis son plus jeune âge, M. DUSSERE souffre de coliques néphrétiques ce qui le pousse en 1968 à entrer en cure pour la première fois, à seulement 27ans. Originaire de Nîmes, il a préféré venir à Capvern-les-Bains plutôt qu’à Evian ou Vittel, pourtant bien connus, sur le conseil de ses amis et connaissances qui lui ont vanté les bénéfices et la qualité des soins prodigués.
Il est lui aussi désormais convaincu par les bienfaits de la cure à Capvern-les-Bains comme le montre son diplôme dont il est si fier et qu’il souhaite encadrer et afficher chez lui car en 50ans, comme il le dit si bien « je n’ai pas manqué une année ».

Alors qu’il aurait dû être opéré lors de ses nombreux séjours dans des hôpitaux, notamment à la Timone de Marseille ou à la polyclinique de Martigues, il a préféré continuer les cures et son choix s’est avéré payant puisqu’il nous a confié ne plus avoir de crises depuis plus de 15 ans. Désormais, il vient à la cure pour rester en forme mais aussi parce qu’il aime notre belle région qu’il connaît maintenant très bien.

En 50 ans, il indique avoir assisté à une « transformation extraordinaire » des thermes, notamment du fait leur modernisation tant au niveau de l’infrastructure que des soins, « en 1970, il n’y avait pas autant de soins diversifiés que maintenant ».

Au cours de ses cinquante années de cure, M. DUSSERE a fréquenté plusieurs hébergements. Le Clos Fleuri (renommé la Goutille), la Villa des Thermes, l’hôtel Lemoine et enfin l’hôtel Bellevue au Laca, il connait bien la majorité des hôteliers et autres commerçants du village dont certains sont devenus ses amis. Il m’a d’ailleurs confié avoir déjà croisé Fernandel et Georges Brassens au détour d’une rue !

Sa femme, qui au départ ne faisait que l’accompagner, suit elle aussi une cure depuis maintenant plusieurs années pour soulager durablement ses rhumatismes.

Même après 50 ans, M. DUSSERE compte bien revenir à Capvern les Bains et espère obtenir son diplôme pour ses 60 ans de cure et peut être plus encore …